Ma Vie

Michel Comtois

Je suis né à Montréal, à Verdun plus précisément, la municipalité la plus densément peuplée du Canada à l’époque. Je suis le plus vieux d’une famille de cinq garçons. Mes premières lectures furent Tintin et quelques années plus tard Gaston la Gaffe. Jeune, j’aimais lire, sans trop le savoir. Très tôt, je suis subjugué par tout ce qui fait vibrer mes émotions. Je suis né passionné. Mon adolescence amène certaines frustrations: l’acné et la pauvreté. Je fais des études universitaires en gestion. Le hasard me fait rencontrer une femme extraordinaire, l’amour de ma vie. Nous avons trois enfants.

Je fais carrière en gestion. En même temps, j’enseigne, je rénove notre maison, je voyage et je n’arrête pas. C’est complètement fou, ma passion me dévore. En fait, c’est grâce à mon épouse si je passe au travers tout ça. Je ne me souviens pas de mes défauts. Bizarre n’est-ce pas ?

J’ai toujours désiré éditer des magazines spécialisés. Je ne l’ai jamais fait. Manque de temps probablement. Par contre, j’en lis plusieurs pour assouvir ma soif de connaissance. Je ne lisais pas de romans, étant trop occupé. C’est Harry Potter qui me redonne le goût. Je suis alors envouté par la créativité de l’auteure, J. K. Rowling. Débute à ce moment mon étrange voyage dans les histoires, les énigmes, les drames, les meurtres, les douleurs, les amours, les passions et toutes les autres émotions que des auteurs de talent ont réussi à traduire par des mots bien souvent magiques.

En 2010, je commence à penser que je ferais peut-être un bon auteur. De plus en plus, je ne pense qu’à ça…ou presque. Je considère ce désir comme un défi, celui de réussir à captiver la lectrice, le lecteur; à faire en sorte de lui permettre de s’évader de ses préoccupations quotidiennes, de rêver, d’imaginer; à faire en sorte de lui permettre de voyager dans un grand bateau qui le mènera dans des rêveries sans contraintes.

En décembre 2011, je quitte mon emploi pour me consacrer à plein temps à l’écriture de romans. Je croyais faire le lancement de mon premier roman en novembre 2012. Ça ne s’est pas passé exactement comme prévu. Avant tout, il a fallu que j’apprenne à écrire des romans. C’est tout un art. Le deuxième défi était de trouver un éditeur qui accepterait de croire en moi. Le néant. J’étais sous le choc. Ma graine d’entrepreneur est venue à la rescousse. J’ai fait confiance à une pléiade de gens passionnés comme moi, soucieux de vous offrir un produit de qualité. Enfin, mon premier roman – Collatéral — voit le jour en octobre 2013, deux années plus tard.

Je souhaite qu’il plaise à plus de monde possible. J’écris déjà mon deuxième roman – la psychologue et le kleptomane —, qui sera sur le marché en 2014 (je souhaite vous l’offrir au printemps).

J’admire les personnes vraies, les humanistes, les personnes qui se dévouent pour les autres, les optimistes. J’ai comme valeurs le respect, l’intégrité, le courage, l’audace, la persévérance, l’entraide et la reconnaissance.

Mes plaisirs de la vie sont simples : les amis, relever des défis, lire, la neige, un repas, le vin, une bière avec une pizza, la plage, voyager, le cinéma, les arts visuels, la natation, le ski alpin, le ski de fond, le Québec, la France, Rome, rire, découvrir.

Mes aversions: la violence, les hypocrites, les menteurs, les irrespectueux, les bandits, les pessimistes, les peureux, le grand froid, mes allergies.

Si j’étais riche : je donnerais le plus possible à celles et ceux qui en ont besoin.

Mes craintes : la maladie, la souffrance.

Pour terminer : soyez toujours optimiste. Le bonheur, ça se gagne à coup d’efforts continus et quotidiens.


Merci de me lire.

Signature

Hier, Aujourd'hui, Demain...

Enfin !

Enfin !

21 octobre 2013

Merci !

Merci !

21 octobre 2013

Justine

Justine

20 octobre 2013

Lectures

Lectures

21 octobre 2013

Musique

Musique

21 octobre 2013

Cinéma - Télévision

Cinéma - Télévision

21 octobre 2013